Le risque d'anémie a partir de quel âge ?

C'est surtout autour de la quarantaine que le manque de fer peut devenir important chez les femmes, hors périodes particulières comme la grossesse. https://encrypted-tbn0.google.com/images?q=tbn:ANd9GcQWXkHpjZBo3hDHW2EByWG0oC3xQIzb8wpqz6iWhOs5w4W4OPNRhttps://encrypted-tbn1.google.com/images?q=tbn:ANd9GcS30ZZb4UJz2KKboif4G9vDzvHlJKLiiHY0GLsdBQKAgHeOco6Eaw
Le risque d'anémie a partir de quel  âge  ?

Anémie : les femmes sont plus touchées après 40 ans

Par Martine Lochouarn - le 25/01/2012

Le risque d'anémie varie selon les étapes de la vie de la femme. Avant 40 ans, l'équilibre ovarien est le plus souvent bon, et les anémies dues à des règles trop abondantes sont assez rares. En revanche, la grossesse s'accompagne d'une anémie ferriprive transitoire mais bien réelle chez quasiment toutes les femmes. À tel point que le seuil physiologique normal de l'hémoglobine est abaissé à 10,5g/dl durant cette période.
La supplémentation nécessaire lors de la grossesse repose sur l'apport d'acide folique dès avant la conception, et de fer s'il y a des signes d'anémie débutante, à partir de la 28e semaine de gestation, voire avant. Ces apports sont d'autant plus importants que la perte sanguine normale lors de l'accouchement peut atteindre un demi-litre de sang et aggraver encore l'anémie.

Pâleur, essouflement, fatigue

https://encrypted-tbn1.google.com/images?q=tbn:ANd9GcSA__Q4TllbjS2SB_pUSGPkbv2AkK9W8Msik9sz8R0hPqIVf9lMOA https://encrypted-tbn3.google.com/images?q=tbn:ANd9GcT6nOHcRqYJYHQTFegCrGjB1kIISmI41w6xPXxRCGtOIOjA5oDDOtW-lPM

Hormis ces périodes particulières, c'est surtout autour de la quarantaine que le risque devient important. Il est lié aux perturbations fonctionnelles de l'ovaire ou à diverses pathologies gynécologiques. À partir de 40 ans, au début de la préménopause, l'ovaire commence à sécréter moins de progestérone par insuffisance du corps jaune, alors que les œstrogènes continueront à être produits jusqu'à la ménopause, vers 52 ans.
«Cet excès relatif d'œstrogènes augmente la taille de l'utérus, l'épaisseur de la muqueuse utérine et donc l'abondance des règles. Ces ménorragies sont directement à l'origine d'anémies ferriprives qui touchent 10 à 20 % des femmes à cet âge, explique le Pr Jean-Luc Brun, gynécologue-obstétricien (CHU de Bordeaux). Ces règles excessives provoquent des symptômes, pâleur, essoufflement à l'effort, fatigue, sécheresse cutanée, que les femmes, et même parfois les médecins, ont du mal à mettre en relation avec ce changement du schéma menstruel. Certains contraceptifs assez fortement dosés en progestatifs peuvent masquer ces ménorragies, qui ne se révéleront parfois que lors d'un changement de prescription.»

Meilleure prise en charge

Outre ces anémies fonctionnelles dues au dysfonctionnement ovarien, apparaissent aussi vers 40 ans des maladies bénignes de l'utérus, fibromes et endométriose, qui peuvent être elles aussi à l'origine de règles très abondantes. Leur prise en charge consiste à maîtriser cet excès de flux menstruel.
«Dans les années 1980, on traitait par progestatifs per os, en cas d'échec par curetage, et si celui-ci échouait encore par hystérectomie, rappelle le médecin. Cette prise en charge a beaucoup progressé. Elle repose aujourd'hui sur l'utilisation d'antifibrinolytiques, puis en cas d'échec de progestatifs par stérilet. Si cela ne suffit pas, une nouvelle technique de destruction de l'endomètre par la chaleur donne de bons résultats. L'embolisation des fibromes est aussi possible. Mais on doit encore recourir parfois à l'hystérectomie dans l'endométriose.»
Chez la femme en post-ménopause, l'anémie est plus rarement d'origine gynécologique, d'autant que l'arrêt de fonctionnement des ovaires s'accompagne d'une production accrue d'hémoglobine. Comme les femmes sont mieux suivies, un cancer fréquent comme celui de l'endomètre est souvent diagnostiqué tôt, avant qu'il ne commence à saigner. Il faut donc plutôt, en cas d'anémie chez la femme âgée, rechercher une hémorragie d'origine digestive ou urinaire.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire