L’otite

Otite moyenne aigue

1. Qu’est ce que c’est l'otite?

http://t0.gstatic.com/images?q=tbn:ANd9GcTwfP_8fO5v-XeqOYKXttsrCNRZb3pQKeOMWTKW2fJLjsoXbAjRpw  http://t3.gstatic.com/images?q=tbn:ANd9GcRpLnRLgAwhwXpz0ZuheSEO7MhXLqkUv1kFCCv1CFSCb7RiaVuOVg

L’otite moyenne aigue est une infection de la muqueuse des cavités de l'oreille moyenne (caisse du tympan, trompe d'Eustache et cavités mastoïdiennes) dont la cause est le plus souvent bactérienne et plus rarement virale. Les otites peuvent être aigues, subaiguës ou chroniques suivant leur évolution. 

L'otite moyenne aiguë est, après la rhino-pharyngite, l'infection la plus fréquente chez l'enfant. Elle est d’origine bactérienne (pneumocoque, haemophilus, streptocoque, staphylocoque) ou virale. Elle atteint préférentiellement l'enfant avant 4 ans et plus particulièrement entre 6 et 24 mois. Elle est plus fréquente chez les enfants vivant en collectivité, chez les garçons et durant la saison froide. L’infection est d’abord rhino-pharyngée puis elle se propage à l’oreille par le canal de la trompe d’Eustache. Chez les moins de 5 ans, les otites sont à l’origine de 4,5 millions de consultations  chaque année.

 2. Quel agent infectieux ? 

Les otites sont des infections dues soit à des virus soit des bactéries. Elles succèdent ou accompagnent souvent un épisode de rhino-pharyngite. 

- Les bactériesL'otite aiguë est l'infection bactérienne la plus fréquente de l'enfant. Même si l'otite est initialement virale, la surinfection par une bactérie est très fréquente.

Les bactéries en cause sont différentes selon l'âge de l'enfant et son état immunitaire. On peut retrouver pneumocoque, haemophilus influenzae, moraxella catarrhalis.
 3. Ce que je ressens ? 
Une otite aigue se traduit par une douleur violente de l’oreille associée à de la fièvre. Chez le nourrisson, les signes sont peu typiques : pleurs ; altération de l’état général, cassure de la courbe de poids, troubles digestifs, perte de l’appétit…
Chez l’enfant et l’adulte, les signes auriculaires prédominent : otalgie, écoulement, diminution de l’audition et sensation d’oreille pleine.
 4. Quels examens ?

 L’otoscopie est l’examen clé du diagnostic. L’otite évolue en 4 stades : otite congestive au cours de laquelle le tympan est simplement rouge, otite catarrhale ou le tympan devient lisse et opaque, otite purulente où le bombement du tympan témoigne de la présence de pus dans l’oreille moyenne, enfin, l’otite perforée où une brèche dans le tympan permet l’évacuation du pus à l’extérieur de l’oreille moyenne.

  5. Quelles complications ? 

 Sous traitement, l'évolution est favorable sous 3 à 5 jours.Les complications sont rares désormais car les otites sont le plus souvent traitées. Un contrôle otoscopique devrait être systématiquement pratiqué avant la fin du traitement pour vérifier le retour à la normale du tympan. Il peut toutefois et ce, de façon de plus en plus rare, se développer des complications.

Certaines otites n'évoluent pas favorablement, notamment lors de l'instauration tardive d'un traitement ou de l'inefficacité du traitement entrepris. Les complications sont liées à l’extension de voisinage : mastoïdite, paralysie faciale, labyrinthite, méningite, abcès cérébral, thrombophlébite du sinus latéral.

6. Quel traitement ? 

 En cas d’otite moyenne aigue purulente une antibiothérapie doit être prescrite pour les enfants de moins de 2 ans et les plus de 2 ans à risque infectieux particulier ou lorsqu’il existe des manifestations importantes (fièvre élevée, douleur aigue). Pour les enfants de plus de 2 ans – et en l’absence de signes de gravité – il est possible de ne traiter que par anti-douleurs et éventuellement des gouttes contenant un anesthésique local. L’enfant doit alors être réévalué 48 à  72 h plus tard afin d’ajuster éventuellement le traitement.

Le traitement antibiotique de première intention est l’association amoxicilline-acide clavulanique pendant 8 à 10 jours. En cas de suspicion de résistance, une céphalosporine orale peut être utilisée.
Un geste chirurgical (paracentèse) est indiqué en cas de douleurs très intenses et de tympan particulièrement bombé.
Le vaccin anti-pneumococcique permet de limiter le nombre des otites chez les moins de 2 ans.
 7. Qu’est ce qu’une otite subaiguë ?
L’otite subaiguë correspond à une inflammation de l’oreille moyenne accompagnée d’une épanchement séreux (sans pus). Elle est liée à un mauvais fonctionnement de la trompe d’Eustache. Elle se manifeste par des otites à répétition et parfois une baisse de l’audition. Le diagnostic est posé par l’ORL (examen du tympan, tympanométrie et audiogramme).Le traitement repose sur les antibiotiques, et parfois une ablation des végétations et la mise en place d’un aérateur trans-tympanique (yo-yo).
8. Qu’est ce qu’une otite chronique ? 

 Il existe deux types d’otites chroniques : celles caractérisées par une perforation du tympan et celle due au développement d’un kyste dans l’oreille (cholestéatome).  Toutes deux sont associées à une baisse de l’audition et un écoulement chronique. Un traitement chirurgical est le plus souvent nécessaire.

 9. Quelle spécialité concernée ?

Oto-rhino-laryngologie 

Cette spécialité est consacrée à la physiologie et au traitement médical ou chirurgical des maladies des oreilles, du nez et de la gorge (larynx et pharynx). Aujourd’hui, le développement des techniques d'exploration endoscopique et d'exploration électro-physiologique reposant sur une certaine unité des connaissances anatomo-physiologiques a amené tout naturellement les ORL à étendre leur domaine d'activité à la chirurgie cervicale et à la chirurgie plastique faciale.
Source: le figaro/sante.fr

 

2 commentaires:

  1. C'est que le problème psychologique de l'enfant peut être à l'origine de l'otite?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Le psychique peu influencer sur le système immunologique.

      Supprimer